You are currently browsing the Lexique du vocabulaire de base category
Displaying 1 entry.

Glossaire à usage des « simples en Esprit »(Généralités)

  • Posted on octobre 2, 2010 at 15 h 00 min

Revu et complété le 12 juin 2011

Revu et complété le 6 juillet 2012

I – Égrégore 

Du grec « egregorein » (veiller). Par extension, un veilleur, celui qui « veille » (dans le sens de « surveille, protège » sur quelque chose ou sur quelqu’un). Puis par une nouvelle extension,  assemblée d’êtres incarnés ou désincarnés, étroitement unis entre eux par leurs chemins d’évolution spirituelle, leurs façons de penser, leurs croyances, leurs vies antérieures … et qui « veillent » (sous entendu : surveillent, aident, protègent ….) les uns sur les autres.

II – Définition sommaire d’une « vieille âme ».

Une « vieille âme » est avant tout une Entité qui :
  • s’est maintes fois réincarnée, et a donc expérimenté tous les niveaux sociaux et professionnels selon les possibilités des différentes époques et des lieux de ses réincarnations.
  • a, du fait de ses nombreuses réincarnations, beaucoup appris, tant dans les sciences et techniques humaines, que dans les choses de la Vie et de la Mort.
  • est passée progressivement dans sa façon de vivre, d’un état de domination par ses instincts et par ses pulsions et/ou par ses réflexes de survie, à une maitrise par son esprit et par son mental, de ses pulsions, de ses instincts et de ses réflexes de vie.
Cf. l’article complet dans la rubrique des textes personnels sur le spiritisme 
(http://www.concordances-spirituelles.com/?p=611)

III – Porte Invisible

Astrologiquement, la Porte Invisible est le point du zodiaque situé exactement à mi-distance entre la position d’Uranus et celle de Saturne, en partant de la position d’Uranus et en allant vers Saturne dans le sens du déplacement des planètes.
Dans des études astrologiques encore récentes, ce point est supposé représenter le point du Zodiaque qui indiquerait une des raisons essentielles de notre incarnation, la nature de notre blessure existentielle (c’est à dire nos interrogations, nos cas de conscience, nos tourments, nos troubles, nos blocages physiques, émotionnels, intellectuels, spirituels… les plus secrets et les plus profondément ancrés en nous, ceux qui façonnent notre Moi le plus intime, et dont nous avons le plus grand mal à identifier d’abord et à nous défaire ensuite). Cette blessure existentielle découle directement de nos agissements négatifs passés, ou de ceux qui ont nui à autrui.

  IV – Porte Visible

Astrologiquement, la Porte Visible est le point du zodiaque situé exactement à mi-distance entre la position de Saturne et celle d’Uranus, en partant de la position de Saturne et en allant vers Uranus dans le sens du déplacement des planètes. Elle est en fait diamétralement opposée sur le zodiaque, à la position de la Porte Invisible.
Dans des études astrologiques encore récentes, ce point est supposé représenter le point du Zodiaque qui indiquerait la voie d’évolution permettant de soigner, sinon de guérir la blessure existentielle définie par la Porte Invisible. Autrement dit, les enseignements qui peuvent être tirés de la position de ce point permettraient de réduire ou de supprimer une partie du karma personnel, du fait de la suppression de patterns de pensées et de façons d’agir qui ne sont pas en harmonie avec les Lois Divines et Universelles.

 V – Définition du mot « Entité » du point de vue spirituel.

Une Entité, que nous écrirons avec un « E » majuscule pour bien marquer le caractère quasi unique de sa nature propre, est ce qui constitue l’essence propre d’un être.
Rappelons à cet effet que selon la religion ou la philosophie de référence, chaque individu, est constitué d’une partie essentiellement « spirituelle » (au sens de « complètement dématérialisé »), appelée « esprit », et de différentes « enveloppes » ou « corps » qui sont de plus en plus matérialisés en se rajoutant sur les corps couvrant déjà l’esprit qui les anime.
Dans sa description la plus simple, celle du spiritisme, l’être humain est composé d’un esprit, d’un corps physique et purement matériel, et d’un « périsprit » mi spirituel comme l’esprit et mi matériel comme le corps purement matériel. L’esprit et le périsprit composant l’âme. Il reste bien entendu, que nous ne rejetons pas pour autant les descriptions faites par d’autres religions ou d’autres philosophies, qui considèrent beaucoup plus de corps enveloppant l’esprit.
L’esprit (1) est considéré comme « immortel » et « évolue » (au sens de « se perfectionner ») au cours de ses incarnations successives, dans des circonstances différentes à chaque incarnation. Les circonstances et les évènements parsemant sa vie terrestre, étant choisis pour lui permettre de se perfectionner, de s’affiner et d’accroitre ses connaissances, ou mieux, d’élever son niveau de conscience (2).
Ainsi, une « Entité » peut donc se définir comme un esprit arrivé à un certain point de son évolution spirituelle du fait de ses incarnations successives, qu’il soit incarné ou toujours dans le monde des Esprits.

Notes du chapitre « Entité »

(1) Par commodité personnelle, nous reprenons ici la définition donnée par Allan Kardec au terme « esprit » :

« L’âme après la mort redevient Esprit, c’est à dire qu’elle entre dans le monde des Esprits qu’elle avait quitté momentanément « 

Allan Kardec : Le livre des Esprits paragraphe 149

 « Les esprits sont des êtres intelligents de la création. Ils peuplent l’univers en dehors du monde matériel. »

Allan Kardec : Le livre des Esprits paragraphe 76.

 (2)  Cf. ci-dessus le chapitre III : « Niveau de conscience »

 VI – Bonne âme pleine de bons sentiments

C’est une personne qui, les larmes aux yeux, dans le champ de blé du voisin, récolte quelques graines pour nourrir un oiseau tombé à terre, mais ne voit pas les nuées de moineaux (ou de sauterelles…) qui survolent son propre champ de blé et qui vont s’abattre sur celui-ci.