You are currently browsing the archives for mai 2011.
Displaying 1 entry.

Au commencement était la Prière…..

  • Posted on mai 24, 2011 at 13 h 51 min

Simon Selliest le 21 mai 2011

C’était une séance de spiritisme, comme nous en faisons régulièrement, simplement, entre amis de toujours….

 Ce jour là, juste avant la prière d’ouverture que tout spirite connaît bien, une participante posa une question inattendue :

 « Ne faudrait-il pas se recueillir en silence quelques minutes avant cette prière ? « .

 Après quelques instants de réflexion, plusieurs avis furent donnés, soit pour la prière avant toute chose, soit pour quelques instants de silence avant toute chose. C’étaient des avis entre amis, dans le respect des idées de chacun, et surtout avec l’humilité de reconnaître qu’aucun d’entre nous n’avait d’argumentation vraiment décisive.

  Puisque la question avait été posée, et n’ayant pas de réponse péremptoire à y apporter, nous fîmes finalement, dans un discret consensus, quelques instants de silence avant de lire la prière de commencement de séance.

 Toutefois la question restant posée, une réponse nous fut donnée au cours de cette séance. Nous ne pouvons faire autrement que de la livrer ici dans sa forme originale.

 « Les Paroles d’une prière sont comme les gouttes de rosée que l’on recueille au petit matin. Elles ne sauraient l’être avec un linge souillé, mais elles doivent l’être avec une étoffe de lin, soigneusement lavée et encore plus soigneusement rincée à l’eau la plus pure. »

 La réponse ne pouvait être plus claire !!!!

 D’ailleurs, si nous savons pertinemment qu’il existe plusieurs textes sur la Prière, écrit par des auteurs dont il serait difficile de contester l’autorité en la matière, nous savons aussi que tous ces textes disent que la prière doit se faire dans le recueillement de son cœur. A commencer par la parole du Christ :

 « …. Mais lorsque vous voudrez prier, entrez dans votre chambre, et la porte en étant fermée, priez votre Père dans le secret; et votre Père qui voit se qui se passe dans le secret, vous en rendra récompense. »

Matthieu VI, 6 Traduction Lemaistre de Sacy édition 1843.

 On ne peut pas entrer dans le « secret », en restant porteur des « bruits et gesticulations » de l’extérieur….

 En ce qui concerne les textes mentionnés ci-dessus, nous en donnerons, in fine, une liste – non exhaustive –, mais qu’il nous soit permis ici, de donner quelques explications complémentaires sur ce message empreint de Philosophie Hermétique.

 Depuis le « Liber Mutus » qu’un Anonyme « écrivit » (ou plutôt « dessina »)  en novembre 1676, tout Philosophe Hermétique connaît le procédé de ramassage de cette rosée. Mais pour ceux d’entre nous, moins familiarisés avec cet Enseignement, nous en livrons ici, la planche la plus significative, c’est à dire la planche IV.

  

 Mutus Liber Planche IV du manuscrit (sans date) de la bibliothèque du Congrès à Washington (USA).

 

On y voit très précisément, l’aube qui commence à percer l’obscurité de la nuit, les linges étendus juste au-dessus du sol, et un couple qui travaille dans le silence et le recueillement de leur tache. Nul bruit, nulle fureur n’apparaissent dans cette image champêtre empreinte de calme et de sérénité. Même dans l’image (très symbolique) du « Taureau », on ne peut y ressentir une quelconque velléité de fureur, mais plutôt un mouvement de libération et de bonheur.

 Quant au but de ce « ramassage de la rosée », qu’il soit réel ou symbolique, nous ne pouvons que conseiller à ceux qui veulent bien nous lire, de se reporter à ce livre peu connu, écrit en 1906 par un anonyme qui se disait le transcripteur de l’esprit du Baron Du Potet, et intitulé « L’Etre Suprême et ses Lois » (notamment les trois premiers chapitres).

 Ce livre, introuvable à présent en librairie, pouvant être toutefois consulté sur le site :

(http://www.concordances-spirituelles.com/category/tdsp/page/3/ )

 Maintenant, si nous aussi nous réfléchissons quelques instants dans le « silence de notre cœur », et surtout si nous écoutons attentivement ce que dit la Prière de commencement de séance spirite :

 « Bons Esprits qui daignez venir nous instruire, rendez nous dociles à vos conseils, détournez de nous toute pensée d’égoïsme, d’orgueil, d’envie et de jalousie….. »

 Ce texte, très explicite, contenait aussi et en fait, la réponse à notre question. Il nous suffisait d’en faire une lecture un peu plus attentive…..

 Notre vie de tous les jours, dans notre monde actuel, fait de passions, de cris et de fureurs, de guerres avec leurs lots de larmes et de sang, la pollution que l’humanité ne cesse de produire pour satisfaire d’abord son accroissement phénoménal durant le  siècle écoulé, mais aussi pour satisfaire nos désirs et nos passions bien souvent inutiles…. ne peut que nous « salir » et nous « polluer », même à notre corps défendant !

 Ne devient-il donc pas nécessaire, à minima, de déposer quelques instants, dans le recueillement et la méditation tout ce fatras d’obligations sociales, de vider notre esprit de toutes ces nouvelles issues de l’actualité, et de calmer nos inévitables pulsions ou passions, et nos non moins inévitables envies et rancœurs ????

 Dans ces séances de spiritisme, nous sommes sensés chercher à recevoir l’Enseignement d’Esprits évolués, pas la réponse à des questions trouvées dans nos journaux… Alors, la moindre des choses à faire, avant de solliciter ces Enseignements, n’est-elle pas de nous couper quelques instants de ce monde fait de cris et de fureurs, de retrouver le calme et la paix de notre cœur ????

 Car enfin, si nous prions c’est pour que les esprits viennent nous aider à comprendre les choses de l’Evolution spirituelle(1), mais si nous le faisons la haine au cœur, quelle sorte d’esprit va-t-il venir ? « Qui se ressemble s’assemble », dit un dicton populaire, dicton que développèrent longuement Allan Kardec(2), et Léon Denis(3). Lisez et relisez leurs textes, et vous comprendrez mieux cette mise en garde toute amicale.

 Et ceci nous semble valable pour toute prière que nous faisons, qu’elle soit faite en groupe ou « dans le secret de notre cœur ».

 Nous voici au terme de ces quelques lignes sans prétention, mais qu’il nous semblait nécessaire d’écrire, et pour les compléter, nous ajouterons, comme le disait ce professeur de mathématique à ces collégiens boutonneux et ignares de classe terminale, il y a bien des décennies déjà :

« Un problème bien posé, et un problème quasiment résolu. »

 Mais ce qu’il ne disait pas, c’est que pour apprendre à « bien poser un problème », il nous faut parfois une vie d’études….. Nous espérons donc avoir commencé à « bien poser le problème ».

 Le but de ce petit texte, n’avait pas d’autres prétentions.

 

 Notes :

(1) Cf. (http://www.concordances-spirituelles.com/category/lx/ )

(2) Allan Kardec : Le Livre des Esprits, « rapports sympathiques et antipathiques des Esprits § 291 à  303.

Allan Kardec : Instruction pratique sur les manifestations spirites chapitre VIII.

(3)Léon Denis : Après la Mort p. 288 et 289 de l’édition 1893.

 

 

Liste (non exhaustive) des ouvrages sur la Prière :

  • Allan Kardec : Evangile selon le spiritisme Edition (originale) Le Doyen, Dentu p. 332 et 333.

  • Léon Denis : Divers passages de son œuvre

  • Sédir : La Prière Editions des Amitiés spirituelles (1912)

  • Alexis Carrel : Traité sur la Prière Edition originale Plon 1944

  • Khalil Gibran : Le Prophète édition Casterman 1956 p. 67 à 69.

  • Etc.