You are currently browsing all posts tagged with 'déjection de l’étoile polaire'.
Displaying 1 entry.

Au bout du tunnel… la Lumière

  • Posted on avril 1, 2013 at 16 h 33 min

Simon Selliest le 15 novembre 2012

Revu et complété le 28 mars 2013

Images   Le tunnel

Jeune fille à la tortue

Caisson du plafond de la salle des gardes du château de Plessis Bourré

La vision d’un long tunnel noir et complètement obscur se présenta à l’un des médiums de notre séance, puis à un deuxième d’entre nous…. Des hommes et des femmes attendaient calmement la permission d’y entrer. Comme toujours, tout au bout de ce tunnel, une magnifique lumière brillait intensément.

 La vision est bien connue de celles et ceux qui s’intéressent aux témoignages des NDE (1) (Near Death Experience) ou pour employer un terme français, des EMI (Expérience de Mort Imminente), et il nous aurait paru bien inutile d’en parler, laissant la parole à bien plus compétents que nous, si d’autres visions n’avaient pas suivies celles du tunnel.

 A noter toutefois, que lors de cette séance, nul d’entre nous n’avait jamais eu le moindre doute sur son état de santé. Il s’agissait donc d’une vision purement symbolique qui nous était proposée.

 Ceci étant bien compris, qu’elles étaient les autres visions ?

 D’abord une magnifique coupe haute et d’un évasement assez restreint, certainement faite de cristal, à moitié emplie d’un liquide translucide, d’une couleur tirant très légèrement sur un vert très clair, qui n’offrait pas de particularités physiques spéciales à l’observation visuelle, mais dont le médium qui le voyait avait le profond sentiment qu’il était très précieux.

 Puis vint la vision d’une tortue gigantesque (au moins deux mètres de haut…), dont la gueule semblait nous offrir un sourire !

 Puis d’autres visions encore survinrent, mais malgré toutes nos recherches, nous ne pûmes en tirer la moindre relation avec les trois premières citées ci-dessus. Nous ne les retiendrons donc pas ici.

 Cette vision du tunnel est semble-t-il bien plus répandue chez les chrétiens européens que chez les bouddhistes, les premiers y voyant l’accès au monde lumineux des esprits (le Paradis, en quelque sorte des chrétiens), alors que les bouddhistes y voient un bardo de la Mort suivi de la fugitive vision de notre Claire Lumière (2) qu’il convient de comprendre, de capter et d’utiliser afin d’interrompre nos cycles de samsara.

 Concernant la tortue, depuis la parution du livre d’Eugène Canseliet : « Deux logis alchimiques » (aux éditions Jean Schemit en 1945), les Hermétistes connaissent la signification de celle-ci (3), qui est le symbole de la prime conjonction et donc de l’involution de l’esprit dans la matière.

 De même, tout Fils de Science ayant consacré un peu de temps aux livres de cet auteur, a appris que l’esprit universel, forme déjà dégradée de l’esprit (4), ne peut ignorer qu’il est une « eau », de couleur verte est qu’elle est pesante (5). Il est donc difficile de ne pas faire ce rapprochement avec le liquide que contenait la coupe de la vision ci-dessus.

Cette coupe, d’ailleurs, n’est pas s’en rappeler la fiole de cristal, que la nymphe céleste glissa dans la poche de Cyliani (6) lors du songe qu’il décrivit si bien plus tard dans son très charitable livre paru en 1832, comme une « déjection de l’étoile polaire ».

 En possession de ces enseignements, comment ne pas penser que :

  • tout être est une matière première à épurer avant de pouvoir recevoir et surtout retenir l’esprit. Cette épuration se faisant par la douleur (7) et la souffrance lors de nos vies terrestres.

  • toute vision médiaminique est un enseignement. Un enseignement qui ne nous est pas donné tout « mâché » comme celui de nos livres scolaires (encore que ceux-ci demandent un minimum d’effort pour leur étude), mais infiniment plus riche dès lors que nous cherchons, de façon sincère et désintéressée, à le décrypter par l’apprentissage et la compréhension des innombrables écrits de la Philosophie Hermétique (8),

  • cet enseignement est soumis à notre libre arbitre, car aucun Esprit supérieur ne nous obligera, de suivre la Voie de notre Destinée autrement que par la Loi du Karma.

  • nous offrir de telles visions, est une très forte incitation à nous diriger vers cette voie de l’Hermétisme, si belle et si riche,

  • placés devant la première porte du Temple, il ne nous servira à rien de nous lamenter de ne pas avoir la clef matérielle pour l’ouvrir, ou de la quémander auprès de toute sorte de personnes, alors que cette clef est déjà en nous et qu’elle est somme toute, notre niveau de conscience (9) et notre niveau de connaissances humaines, intellectuelles et spirituelles.

  • Avoir de telles visions, indique à n’en pas douter, que nous avons reçus l’infinie grâce d’être autorisés à franchir cette première porte moyennant quelques efforts supplémentaires, et qu’il serait d’une incommensurable bêtise de notre part de refuser, si près du but,  les règles strictes qui en régissent son franchissement (10).

 Mais il est aussi indispensable de signaler, que le franchissement de cette porte accomplie « canoniquement », procure une telle sensation de joie, de jubilation et de bonheur intérieur, qu’il serait plus qu’envieux de ne pas le dire et y insister lourdement ici en conclusion.

NOTES

(1) Cf. : http://fr.wikipedia.org/wiki/NDE

(2) Cf. : Bokar Rimpoché : Mort, Art de mourir (Édition de Claire Lumière)

Sogyal Rimpoché : Le livre tibétain de la Vie et de la Mort (Édition de la table ronde 1993)

(3) Cf. : E. Canseliet : Deux logis alchimiques (Édition Pauvert 1979) page 232 à 242.

(4) Cf. : Marveric : l’Art métallique des anciens (Édition Phoenix Italie 1982)

(5) Un Adepte anonyme …  nous instruit de la double nature d’une trompette grandement expressive, à la fois ignée et vitreuse, c’est à dire saline, non sans qu’il faille, évidemment, faire jouer par la cabale, verre avec vert qui est la couleur de ce dynamisme, de cette vibration… (P. Dujols alias Magophon : Hypotypose Éditions Denoël 1971, p. 25)

(6) Cf. : Cyliani : Hermès dévoilé (Édition 1832) ou B. Husson : Deux traités alchimiques du XIX° siècle (Édition la Table d’Émeraude p. 212)

(7) Cf. : à minima : Léon Denis : Le problème de l’être et de la destinée chapitre XXVI, ou s’interroger sur le mystère de la Crucifixion du Christ…

(8) Cf. : La Sueur et les Larmes I à IV (http://www.concordances-spirituelles.com/?p=1002)

(9) Cf. : http://www.concordances-spirituelles.com/?p=470

(10) En matière d’Hermétisme, nous ne saurions trop conseiller de ne jamais essayer de passer outre à ses règles ou pire, d’essayer de les violer par quelque moyen que ce soit. Les Gardiens de Seuil sont impitoyables pour celles et ceux qui en font l’essai !!