You are currently browsing all posts tagged with 'spiritualisme'.
Displaying 1 entry.

Note de lecture sur A. Vincent : Le spiritualisme expérimental et les apports

  • Posted on mars 30, 2010 at 18 h 12 min

            Simon Selliest 8 janvier 2009

Revu et complété le 30 mars 2010

 Ce livre fut écrit en 1882 par Alexandre Vincent, qui était, semble-t-il, beaucoup plus magnétiseur et « chercheur de vérité » que médium. Il n’hésite même pas à se décrire comme faisant partie des « …fous dont l’ambition est de chercher la vérité… ».

 De ces fous pour lesquels a dû être inventé cet adage d’entreprises, qui reste toujours d’actualité au fil des décennies, et qui dit en substance :

« Celui qui se trompe avec tout le monde fait carrière, et celui qui à raison tout seul est viré… ».

C’e qui conduit à ce que l’on a coutume d’appeler de nos jours : « la pensée unique ». Mais nous devons arrêter là cette digression, car elle nous éloignerait par trop du spiritisme.

 En fait, comme il indique lui-même dans un courrier adressé à M. P G. Leymarié et reproduit dans la Revue Spirite de juin 1881′(1) (lettre datée du 17 juin 1881, que l’on pourra lire avec profit, car il est toujours intéressant de savoir qui est l’auteur avant de lire son livre, ne serait-ce que pour se faire une idée de la fiabilité de ses idées et de ses propos), il magnétisait son épouse Rachel afin de permettre à celle-ci d’entrer plus facilement en contact avec des esprits.

 Par ailleurs et selon les dires de A. Vincent, Mme Rachel Vincent était :

  • médium musicienne,

  • médium écrivain mécanique,

  • médium clairaudiente,

  • médium voyante,

  • médium à effets physiques.

 Ce livre donc, comporte trois parties :

  • La première partie traite de la théorie (et nous nous permettons de souligner que certaines des idées d’Alexandre Vincent sont loin d’être erronées, même si elles ne vont pas manquer d’offusquer certain(e)s spirites plus tourner vers « leurs communications » que vers l’intégrité intellectuelle…).

  • La seconde partie traite des expériences qu’il a mené avec son épouse.

  • Quand à la troisième partie, elle traite de la force psychique.

 En conclusion, même si le livre d’Alexandre Vincent ne comporte que peu de pages, il serait étonnant que le lecteur, ne trouve pas dans l’une ou l’autre de ces trois parties, quelques indications précieuses ou simplement matière à réflexion. De plus, l’auteur n’hésite pas à y parler clairement de sujets qui seraient, en n’en pas douter, de quelque secours à certains médiums, ou tout simplement à des personnes « sensitives », qui ressentent les ambiances qui les environnent…

 

(1)   Cette lettre se trouve sur le site de l’encyclopédie spirite :

http://www.spiritisme.net/encyclopedie/index.php?option=com_docman&task=cat_view&gid=130&Itemid=14&limitstart=5